J'aurais voulu être une artiste.

Winter is coming.

Nature presque morte.

Lisa.

Une remise en route de l'appareil photo, des reflex un peu rouillés, mais petit à petit...

Désaccorder.

Je suis comme l'instrument dans un coin sombre de la pièce retranché.
Le corps en étui, l'âme dans le fond.
Incapable de jouer
seule
la vie me parcourt
quand une main me touche,
quand des bras m'enserrent.

Alors je m'anime.

Fragile
sensible aux variations
lorsque l'on m'oublie
lorsque l'on m'abandonne
résonne encore et pourtant
cesse d'exister.

Je suis comme l'instrument dans un coin sombre de la pièce retranché.
Le corps en étui, l'âme dans le fond.
Incapable de jouer,
je suis désaccordée.


Buy films. Not Megapixels.

Des grains d'argent, été comme hiver.
En noir et blanc ou en couleur.
200 ou 400 ISO.
Périmé. Ou non.

Je continue mes expérimentations.

Charlie et ses drôles de briques.

« Arquitectetra patrimonial ». Derrière ce nom aux sonorités exotiques se cache une jeune fille qui a des projets plein la tête, et notamment un qui lui tient à coeur : partir étudier le patrimoine des Iles Galapagos en Equateur et financer son projet grâce à la vente de porte-monnaie fabriqués en briques alimentaires. L'article est en ligne chez les Fauteuses de Trouble

Closed my eyes and leap.

La pointe des pieds tout au bord du monde, 
je me mets à la fenêtre 
et me regarde passer, 
m'égarer, 
me confondre.

Histoire d'écrire.

Le troisième festival Histoire d'écrire a eu lieu début mai à Aix en Provence, j'en profite pour ressortir ici l'affiche que j'ai réalisé pour la deuxième édition l'an passé !

Julien.

Je remarque que je n'ai jamais publié ces photos par ici, et pourtant, c'est une de mes séries préférées. Octobre 2012. L'automne. Juste avant que mon appareil ne me lâche.

Under - Alex Hepburn.



Écouter cette mélodie, enfouie sous mon bunker-couette, l'antre de la princesse en pyjama, à écouter la pluie toquer contre les carreaux comme si les gouttes demandaient poliment à s'inviter à l'intérieur, faire une montagne de chantilly dans un bol de fraises aussi rouges que ses lèvres, et sentir son cœur s'éteindre un petit peu plus que la dernière fois.

Fracture du ventricule gauche.




Manquer d'air. 
Ce satané nénuphar dans mes poumons. 
Depuis le temps que ces fleurs sont séchées entre les pages du chapitre toi. 
Les jeter puis les récupérer dans la poubelle. Puis les jeter de nouveau.
L'écho ne résonne plus depuis longtemps. 
Le coeur par-dessus bord. 
Mon rafiot a foutu l'camp. 

If only I could turn back time, comme dirait Aqua.

Rendez-vous avec moi-même.

Cette boule au ventre qui se forme, l'estomac se tort comme un élastique, claque contre les poumons qui passent par-dessus bord, le mécanisme s'accélère, mon corps tout entier vient de faire le tour de la terre, chaque bout de peau frémit jusqu'au fin fond de ses cellules, le coeur qui saute comme un disque rayé, fracture du ventricule gauche, ce tsunami intérieur qui remonte, remonte, remonte jusqu'à la lisière des cils, les yeux piquent, brûlent, électrocutés par ces mots meurtriers, serrer les poings si fort à en imprimer des petits croissants roses dans la paume, tremble, tremble, avoir envie de hurler, crier à en déchirer la lune, à condamner chaque astéroïde, chaque constellation de la voie lactée. Je redoute le moment où les plombs vont sauter sans crier gare, où le navire va prendre l'eau tôt ou tard, alors je m'accroche à ces miettes de rêve, danse sur cette mélodie comme si c'était notre chanson, me surprends à rêver de ce tableau pourtant maintes fois lacéré, je me raccroche à ces conversations imaginaires teintées d'une nostalgie en filigrane, et fais comme si mes étoiles en carton n'étaient pas encore tombées du plafond.

Variations diurnes.

J'ai planté quelques graines chez les Fauteuses de Trouble pour leur thème "Saisons" !

 
Pour voir le reste, cliquez sur le lien > Variations Diurnes.