J'aurais voulu être une artiste.

Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi.


"Est-ce qu'il ne fait pas trop froid là-bas, est-ce que tu sais les fleurs sur le toit de toi, [...] est-ce que tu sais pour le vent qui agite les volets de la cuisine et secoue ton ombre sur le carrelage ? Maintenant, il fait tout le temps nuit sur toi. Tu reçois des lettres, on les donne à lire à tes vêtements, ça ne les déplie pas. [...] Est-ce que ça va mieux, est-ce que c'est léger comme une bulle de laisser son corps juste là, tel un vêtement abîmé que l'on ne peut plus porter ? C'est fini ce poids qui écrasait ton sourire ? Tu as pu t'échapper, dis ? Avec ton sourire en poche maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi ? Même les yaourts aux fruits dans le frigo ont un goût de fané. [...] Nous on voit rien, on te voit plus, on n'y voit rien, on ne sait plus grand chose. On marche dans la nuit et on ne te trouve pas, faut dire qu'on les confond toutes ces nuits, noires, épaisses comme du tissu, pas beaucoup d'étoiles, tout se ressemble. Il y a bien les souvenirs, mais quelqu'un les a électrifiés et connectés à nos cils, dès qu'on y pense on a les yeux qui brûlent.

Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi."


~ Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi - Mathias Malzieu

0 petit[s] mot[s]: